Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


 


Les différents types de cannes de marche

Vous avez besoin d'aide pour vos déplacements. La première réponse est la canne de marche. Alors, une canne, oui, mais laquelle ?

En effet, l'offre aujourd'hui est très large et il existe des cannes qui allient sécurité et esthétique.
 

Quels sont les différents types de cannes et laquelle choisir ?

  • La canne simple : généralement en bois ou en aluminium, c'est la canne de marche classique, constituée d'un bâton équipé d'une poignée qui permet l'appui. Ce type de canne convient aux personnes qui ont besoin de sécuriser leurs déplacements ou de soulager un membre  affaibli ou douloureux. Attention, elle ne permet pas de porter tout le poids du corps, comme dans le cas d'une jambe cassée par exemple, parce que le poignet n'est pas suffisamment maintenu.
     
  • La canne anglaise :  souvent appelée béquille, elle offre un soutien de l'avant bras, permettant d'assurer une prise plus forte. Les cannes anglaises sont bien utiles lorsqu'il n'est pas possible de poser le pied par terre, puisqu'elles peuvent porter tout le poids du corps. 
     
  • La canne tripode ou quadripode : cette canne s'utiliser comme une canne simple mais la présence de 3 ou 4 pieds permet d'éviter les glissements. Ce type de canne tient également debout tout seul. En contrepartie, l'appui au sol est plus encombrant et volumineux, avec le risque de se prendre les pieds dedans. Les cannes tripodes sont particulièrement adaptées aux patients hémiplégiques.
     
  • Les cannes spécifiques ou originales : canne parapluie ou canne siège
 

Quels sont les éléments constitutifs d'une canne ? 

Le matériau du corps de la canne :  encore appelé fût, mat ou tube, il peut être en bois, aluminium ou carbone.
  • Fût fixe : c'est le cas pour toutes les cannes en bois. Votre canne sera coupée à votre hauteur. La dimension obtenue est alors définitive. Il est donc important de bien déterminer la hauteur qui vous convient. Notre article sur ce sujet peut vous aider (clic). Le diamètre d'une canne en bois peut varier de 18 à 22 mm.
     
  • Fût réglable en hauteur : un système d'ergots et de petits trous dans le fût de la canne permet de régler la hauteur par paliers de 2,5 cm. Certains modèles peuvent également être pliables, ce qui est utile pour un usage occasionnel. Le diamètre du mat peut varier de 16 à 20 mm environ. Ce type de canne dispose généralement d'une bague de serrage, qu'il faut resserrer régulièrement, notamment dès que vos canne fait un bruit métallique lors des appuis.
     
  • Fût télescopique : ce système permet un réglage précis au millimètre près, à l'aide d'une bague de serrage, à vérifier régulièrement, comme pour les cannes réglables en hauteur.

La forme de la poignée :
La poignée est un élément important de la canne. Vous devez pouvoir tenir la canne fermement et confortablement. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à essayer  plusieurs cannes pour déterminer quelle forme de poignée  vous convient le mieux. La taille de votre main, votre poids ou des rhumatismes éventuels auront une influence sur votre choix.
  • La poignée en crosse : arrondie en arc de cercle, c'est le modèle le plus ancien, que l'on retrouve surtout sur les cannes en bois. Cette poignée vous permet d'accrocher la canne à votre bras lorsque vous ne l'utilisez pas. Elle peut être utilisée indifféremment à gauche ou à droite. Son inconvénient majeur est que la main peut glisser sur la poignée. Nous ne la recommandons pas si vous avez besoin d'un appui important mais elle peut vous convenir pour un appui léger à modéré.
     
  • La poignée en T, béquille ou Derby : cette forme empêche la main de glisser et garantit une meilleur prise en main. Les cannes équipées de ces poignées peuvent être utilisées à droite comme à gauche. Les poignées en T équipent aujourd'hui une grande partie des cannes de marche.
     
  • La poignée anatomique : encore appelée ergonomique ou orthopédique, cette poignée répondra à vos attentes si vous souffrez d'arthrite ou de rhumatismes. Elle a la forme de la paume de la main, ce qui la rend spécifique du coté droit ou gauche.

L'embout : 
En caoutchouc, il doit être antidérapant pour éviter les glissements. Plus l'embout est large, plus la canne sera stable. Certains embouts permettent à la canne de tenir debout sans appui. Vous devrez surveiller son usure et le changer à chaque fois que cela sera nécessaire. 
La plupart des cannes acceptent les embouts universels, sous réserve de respecter le bon diamètre. Nous vous conseillons d'avoir toujours un embout d'avance, pour pouvoir le changer dès les premiers signes d'usure. 
Il existe des embouts spécifiques, adaptés aux situations particulières, par exemple munis de crampons en cas de verglas.

Découvrez sur notre site www.bridoux-sante.fr notre sélection de cannes : 

Voir aussi